C’est quoi avoir une « culture numérique » en 2010?

La scène se passait au début de l’été à l’Université de Montréal. La vingtaine d’étudiants avaient des profils allant de la gestionnaire de projet en agence de com à l’ambitieuse qui sort à peine du cégep, et des âges qui passaient du simple au double. Mais c’était un groupe allumé, et ils étaient là pour m’entendre parler de rédaction web.

Je leur ai entre autres dit que la première qualité d’un bon rédacteur web, c’est l’humilité. La seconde, c’est d’avoir une « culture numérique ».

Certains l’avaient. On m’a par exemple demandé de comparer l’efficacité marketing des réseaux sociaux et celle des médias conventionnels.

Sauf qu’on sait qu’on est en 2010 quand, de la façon dont cette question a été formulée, c’est clair que « médias conventionnels » signifiait « courriel » et « web corporatif ». En 2009, rappelez-vous, les médias conventionnels étaient la télé, la radio et les journaux…

La rédaction numérique en 2010

La rédaction elle-même change. Voici par exemple ce qu’@annelague a écrit durant ma présentation : « Je suis avec intérêt la conférence de @EtienneDenis, président de la boîte de rédaction web #90degres. À quand M.Denis, chargé de cours? »

S’il y a quelque chose qui me dérange un peu dans cette phrase, c’est « boîte de rédaction web ». Disons que 90 degrés fait un peu plus que de la rédaction! :-) Mais le reste de la phrase? Les @ et les # entrent dans le langage écrit usuel, et je suppose que vous en connaissez les usages.

Vous en connaissez les usages, oui, mais depuis combien de temps? Un an ou deux peut-être…

Et ça faisait combien de siècles (je pèse le mot) qu’un nouveau caractère avait été introduit dans l’usage quotidien de notre alphabet (à part les accents sur les majuscules, une particularité québécoise)?

La culture numérique en 2010

C’est quoi la culture numérique en 2010?

Il n’y a pas si longtemps, on opposait souvent le numérique à la vie sociale. Le cliché, c’était le geek gêné qui passe ses weekends seul dans son sous-sol à jouer à WoW. En 2010, les geeks sont main stream et ont envahi les terrasses. Ils utilisent le numérique pour :

  • garder contact avec des amis proches émotivement mais loin géographiquement
  • améliorer le contact avec des amis proches géographiquement
  • partager des passions avec de parfaits inconnus qui, rapidement, deviendront des amis proches émotivement et, souvent mais pas toujours, géographiquement.

Curieux d’en lire plus? Voici un très bon article Trend Watching sur le Mass Mingling.

Et parlant lecture, en 2010 on ne compare plus à lecture à l’écran à une lecture sur papier. On compare les écrans entre eux, ceux qui sont larges à ceux qui tiennent dans la poche, ceux qu’on touche à ceux qui, anachronisme voué à disparaître, nécessitent encore une souris.

Trackbacks/Pingbacks

  1. La culture numérique en 2010, c’est quoi ? « Les quatre cents coups - 18 août 2010

    […] Voir l’article d’Etienne Denis dans Redaction web. […]