Qualité, vitesse ou prix? Une question incomplète.

Qualité, vitesse ou prix pour vos contenus - le choix du stratège en contenu.

Ce dialogue vous dit quelque chose?

Ce qui manque, c'est...

Pour un rédacteur pigiste, par exemple, demander de choisir au maximum deux des trois critères est une façon simple d’encadrer son client, de lui faire réaliser qu’il ne peut pas obtenir le beurre, l’argent du beurre et la fermière. C’est un vieux truc du métier pour plusieurs chargés de compte et gestionnaires de projet. (Plogue7NBSP;: c’est le genre de trucs concrets qui sont vus dans la formation en stratégie de contenu.)

Mais est-ce que ces trois critères (la qualité, le temps et le prix) sont suffisants? Non.

blogue-qualite-prix-temps
La qualité du livrable peut être extraordinaire malgré un échéancier très serré et un budget limité. La solution consiste à en faire moins : rédiger moins de textes, programmer moins d’applications, etc. Il faut donc ajouter un autre critère : la quantité.

Le triangle « qualité, temps, prix » est donc un carré

(Ou, pour être géométriquement plus exact, une pyramide à base triangulaire puisque chaque élément est en relation directe avec les trois autres.)

Le client doit alors choisir une, deux ou trois options parmi les quatre :
Ces critères vous permettent aussi de différencier des fournisseurs. Certains offriront un très bon prix, alors que d’autres sont structurés pour fonctionner en mode « urgence ». Ces quatre critères peuvent aider à éliminer rapidement les fournisseurs dont les forces ne correspondent pas aux critères les plus importants de votre projet.

Ces quatre critères sont particulièrement utiles dans un projet d’envergure, comme la refonte d’un site web. Les rapports de projet hebdomadaires peuvent couvrir chaque élément, avec des informations spécifiques sur les enjeux de qualité, de quantité, de temps et de prix.

Vous avez aimé ce que vous venez de lire? Dites-le :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email