Aller au contenu

90 degrés

Contenu : comment survivre au déluge

(Parapluie) Contenu stratégie : éviter le déluge.

Les premiers à faire de la pub avaient la vie facile. Ils ne savaient peut-être pas  comment faire une bonne annonce (ils ont appris depuis), mais la concurrence était faible. 

Ça a changé. Il y a maintenant de la pub partout : sur tous les écrans, sur l’autoroute, à la radio… Pour ne pas se noyer dans le déluge, on a appris à nager. On ne voit plus les pubs.

Cela a contribué à l’essor du marketing de contenu. Les premiers à faire du marketing de contenu avaient la vie facile. Ils ne savaient peut-être pas trop comment faire un bon contenu (certains ont appris depuis, d’autres apprennent encore!), mais la concurrence était faible. Ça a changé. Il y a maintenant du contenu partout.

Un déluge de contenu

Les entreprises, organisations, gouvernements et citoyens produisent un déluge de contenu, et l’internaute est noyé dans une surabondance. Vous cherchez un blogue sur la stratégie de contenu? En 2013, Google retournait 2,5 millions de résultats pour « content strategy ». Au moment d’écrire ces lignes, c’est 1 300 millions de résultats. On a parlé de déluge? Du sentiment d’être noyé? L’utilisateur ciblé par tous ces contenus a appris à nager (mais est-ce que le rédacteur, lui, aura appris à écrire pour le web?). Comme pour toutes ces pubs qu’on en voit plus, on s’insensibilise au contenu. On ne consulte qu’une fraction de ce qui arrive dans nos feeds, et on s’en porte très bien.

Qualité contenu - consultant avec un parapluie

Mais comme promoteur d’une marque, comme producteur de contenu de marketing, le problème est criant. Devenir soi-même un média est une idée sexy, mais que faire quand toutes les marques deviennent des médias? Je vois deux solutions.

1 Visez la qualité. Produire du bon contenu n’est pas suffisant. (Au fait, c’est quoi du bon contenu?) De bons contenus sont constamment publiés sur votre sujet. Donc, ajustons le tir : produisez le meilleur contenu de votre secteur d’activité, le meilleur contenu que Google pourra retourner avec votre mot-clé. La barre est haute, mais stimulante. (Ce qui suppose, souvent, d’avoir appris comment bâtir une stratégie de contenu.)

2 Soyez spécifique. Je veux dire : très spécifique. Limitez-vous aux problèmes très concrets de vos clients, et réglez-les. Visez les pain points, et soulagez-les. Cette semaine encore une cliente tentait de s’adresser à l’ensemble des salariés canadiens. À viser trop large, on ne touche personne.

Souvent, l’enjeu n’est pas la diffusion

L’enjeu de la qualité et de la spécificité a une conséquence : aller nager dans le déluge n’est pas la solution. Savoir comment diffuser votre contenu sur Twitter, Pinterest ou le prochain réseau social qui sera à la mode dans six mois, ça n’aura qu’un impact marginal si votre contenu n’est pas meilleur que tous les autres, s’il n’apporte pas plus.

Si votre but est de vendre, retournez au fondement de votre modèle d’affaires :

Si votre but est d’informer (par exemple, parce que vous êtes une Ville et n’avez rien à vendre), posez-vous les mêmes questions. Quel problème mon lecteur essaie-t-il de régler en consultant ma page web? (Ou quelle opportunité essaie-t-il de saisir?)

(En passant, est-ce que tous les membres de votre équipe ont une vision claire de ces difficultés?)

Lorsque votre contenu sera le meilleur pour aider vos lecteurs à régler leur problème ou à saisir leur opportunité, vous investirez en diffusion. Le ROI sera intéressant.

Pour aller plus loin...

Pour apprendre avec un professionnel expérimenté, passionné et bon vulgarisateur :

Pour obtenir de l’aide dans votre projet :